Le mot du Directeur

Bienvenue au Centre de Formation Judiciaire Une école au service du développement.
 

directeurNé le 6 janvier 1995 des entrailles de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (ENAM), le Centre de Formation Judiciaire avait pour mission originelle de former des magistrats et greffiers aptes a  assurer une justice indépendante, forte et crédible. Conscient que le développement social économique et démocratique d’un État passe par l’instauration et le renforcement de l’Etat de droit, le centre de formation judiciaire s’est donné la vocation d’ être une école au service du développement. A cet effet, il s’est fixé comme objectif principal de former un personnel judiciaire   outillé pour garantir efficacement le respect des droits de tout un chacun et la symbiose des libertés de tous pour  une paix sociale, la stabilité des institutions, un environnement économique favorable aux investissements et la sécurité des biens et des personnes.

Dans cette mission,  après avoir développé une identité nationale en matière de formation professionnelle le CFJ a connu en moins de deux décennies de fonctionnement un rayonnement régional . Dans une approche de consolidation des acquis l’école fait face a de nouveaux défis notamment la recherche de la performance dans la formation pour une plus grande efficacité de la justice et la promotion de la coopération régionale et internationale notamment sur les problématiques transnationales  A ce titre le CFJ promeut le dynamisme du réseau des écoles de formation judiciaire et prête son assistance a la mise en place de structures similaires et reçoit le s écoles sœurs dans le cadre des échanges pédagogiques .

Au plan interne, l’Ecole a subi une mutation profonde en passant d’une structure a deux  filières (magistrature et greffe) a un établissement qui forme sur six filières avec la création de quatre nouvelles sous sections: administrateurs des greffes, inspecteurs de l’Education surveillée, éducateurs spécialisés et interprètes judiciaires.

Cette réforme introduite par le Décret 2010-707 du 10 juin 2010 imprime une nouvelle envergure au Centre de Formation judiciaire qui embrasse outre la formation des acteurs de justice, spécialistes des procédures (les magistrats et greffiers), les acteurs de la protection de l’enfance .
Après la formation en 2012 -2013 de la première promotion des greffiers en chef devant constituer a  titre transitoire le corps des  administrateurs des greffes et celle des secrétaires des greffes et parquets qui aspirent au statut de greffier, l’établissement poursuit en 2014 celle de la seconde promotion des greffiers en chef bénéficiaires des dispositions transitoires et celle des interprètes judiciaires.

Que toute l’équipe pédagogique de l’Ecole et l’ensemble du personnel du CFJ ainsi que les partenaires techniques et financiers du Centre trouvent en ces mots l’expression de ma parfaite reconnaissance.


Mamadou DIAKHATE, Directeur du centre de formation Judiciaire

Mamadou DIAKHATE est magistrat issu de la promotion « Birago DIOP » de la division judiciaire de l’ENAM en 1991. Il a successivement été juge du siège au Tribunal Régional Hors Classe de Dakar, Directeur adjoint du centre de formation Judiciaire, Conseiller à la Cour d’Appel de Dakar, Directeur Adjoint à la Direction des affaires civiles et du Sceau (DACS), Secrétaire Général de la Cour d’Appel de Dakar . Depuis 2009 il est nommé Directeur du Centre de Formation Judiciaire.